Actualité

Le seul survivant du crash Sudan Air accomplira son Hajj cette année

117 personnes avaient perdu la vie dans le crash du 8 juillet 2003.

Le vol 139 de la Sudan Airways avait été la scène d’un terrible accident provoqué par une perte de puissance dans un des moteurs, pendant le vol du Soudan vers Khartoum.

Après le décollage, le personnel de vol avait effectué des appels radios pendant 10 à 15 minutes  afin de réaliser un atterrissage d’urgence.

Cependant, l’avion n’a pu effectuer l’atterrissage d’urgence et a violemment plongé vers le sol avant de prendre feu. 117 personnes se trouvaient prisonnières des flammes et tous moururent, à l’exception d’un enfant.

 

Mohammad Al Fateh Othman, le seul survivant du crash

Mohammad n’était qu’un bébé, enveloppé dans les bras de sa mère au moment de l’accident. Il fût retrouvé par un des secouristes, près d’un arbre se trouvant à proximité de l’épave en feu.

Cette nouvelle fut accueillie comme un véritable miracle. La père de l’enfant avait fait son récit du jour où il avait perdu sa femme, et où il avait bien failli perdre son fils également.

Il raconta que son épouse avait pris l’avion avec son fils mais que lui était resté avec leur fille, Lina, pour la surveiller et assister à un événement.

 

 

Comment Mohammad Al Fateh Othman a-t-il été trouvé et sauvé?

Un des secouristes, nommé Qulai, procédait au nettoyage du site lorsqu’il entendit un enfant pleurer, près d’un arbre. L’enfant se trouvait dans un des chariots de nourriture utilisés dans les avions et de l’eau coulait sur son corps meurtri.

Depuis cette évenement, le père de Mohammad s’est dit être resté très proche de Qulai, qui fait désormais partie de la famille.

Après avoir entendu parlé de l’histoire de cet enfant miraculé, de nombreuses personnes influentes ont décidé de prendre en charge son traitement, ce qui a conduit à son rétablissement rapide. En effet, il fut soigné dans les meilleurs hopitaux d’Europe.

 

Il étudie actuellement l’informatique, en Egypte

Certains ont également décidé de financer ses études et c’est ainsi qu’il est devenu étudiant en informatique, en Egypte.

Cette année, il se rend pour la première fois à la Mecque afin d’accomplir son Hajj.

Son père dit, à leur sujet : “Nous sommes bénis de pouvoir venir ici effectuer notre Hajj”

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *